Mardi, 3 Juillet 2012

Flash news:
RSS
You are here: BILANS - COALITIONS - PARTENAIRES

BILAN/COALITIONS/PARTENAIRES

La vérité sur le bilan des socialistes - Le Sénégal au 1er avril 2000 - des résultats tangibles dans tous les secteurs suite...

Envoyer Imprimer

gouvernementNous disions dans les précédents extraits résumés du rapport de Mamadou Lamine Loum (dernier 1er Ministre du gouvernement socialiste) publié en avril 2000 que l'argument principalement brandi par les adversaires des socialistes consiste à déclarer péremptoirement que ces derniers "n'ont rien fait pendant 40 ans". Argument repris de mauvaise foi par des médisants mais quelque fois aussi de bonne foi par une certaine partie du public mal informée et ignorant du passé récent de leur pays ; notamment tous ces jeunes, parvenus à l'âge adulte en 2011 et qui ne voient que les soi disant grands travaux et infrastructures du régime libéral ; eux qui n'ont pas eu la possibilité d'accéder aux informations objectives ou d'avoir eu entre les mains le rapport de Mamadou lamine Loum sur l'état du Sénégal au 1er avril 2000.
Dans notre souci de rétablir la vérité des faits mais surtout d'apporter des éléments de réponse à toute cette jeune et nouvelle génération qui se demande ce qu'ont fait les socialistes pendant 40 ans, nous poursuivons le rendu-résumé du rapport de Loum.

 

Lire la suite...

LA VERITE SUR LE BILAN DES SOCIALISTES : DES RESULTATS TANGIBLES DANS TOUS LES SECTEURS

Envoyer Imprimer
gvrtnsn2000LA VERITE SUR LE BILAN DES SOCIALISTES – LE SENEGAL AU 1ER AVRIL 2000 - DEUXIEME PARTIE : DES RESULTATS TANGIBLES DANS TOUS LES SECTEURS DE LA VIE ECONOMIQUE ET SOCIALE

L’État de la période post-indépendance immédiate se veut un État-providence qui entend occuper une large sphère de la vie économique et sociale planifier en fixant les objectifs de manière directive et en définissant les moyens de manière rigide ; fournir des services à la population agricole en décidant du choix des spéculations ; intervenir dans les activités commerciales de l’import-export au commerce de détail ; orienter et encadrer le crédit ; fixer les prix ; régir le mouvement des produits de base d’une région à l’autre ; fixer des quotas d’importation et de commercialisation de certains produits ; prendre en charge les fournitures scolaires, les médicaments, etc.

Lire la suite...

LE SÉNÉGAL AU 1er AVRIL 2000 – PREMIERE PARTIE : DES BASES SOLIDES POUR UN ETAT JEUNE

Envoyer Imprimer

gvrtnsn2000LA VERITE SUR LE BILAN DES SOCIALISTES - LE SÉNÉGAL AU 1er AVRIL 2000 - PREMIERE PARTIE : DES BASES SOLIDES POUR UN PAYS JEUNE EN DÉVELOPPEMENT – SYNTHESE
Après avoir reproduit en entier l'introduction au rapport de Mamadou Lamine Loum pour bien camper le décor de ce qui allait suivre, nous n'allons pas vous reproduire les centaines de pages que vous aurez le loisir de lire en détail en pièce jointe, mais nous allons nous essayer de présenter de manière synthétique les grandes lignes des chapitres de ce rapport qui est constitué de 4 PARTIES : Des bases solides pour un pays jeune en développement (partie I) - Des résultats tangibles dans tous les secteurs de la vie économique et sociale (Partie II) – Un avenir balisé (Partie III) et Pari sur la continuité de l'Etat : consignes de relève à l'équipe entrante (Appendice) 

L'objectif n'étant pas ici de faire un bilan comparé mais de rappeler à celles ou ceux qui ne le savent pas encore un état des lieux de la situation du Sénégal avant l'alternance. Le temps viendra de l'étude comparative que chacun pourra faire entre les éléments de réponse du rapport de Loum que nous ambitionnons de résumer à l'attention du public et les éléments d'analyse connus du régime de l'alternance.

Lire la suite...

La vérité sur le bilan des socialistes - Le Sénégal au 1er avril 2000 - Avant propos

Envoyer Imprimer

gvrtnsn2000L'argument principalement brandi par les adversaires des socialistes consiste à déclarer péremptoirement que ces derniers "n'ont rien fait pendant 40 ans". Argument repris de mauvaise foi par des médisants mais quelque fois aussi de bonne foi par une certaine partie du public mal informée et ignorant du passé récent de leur pays ; notamment tous ces jeunes, parvenus à l'âge adulte en 2011 et qui ne voient que les soi disant grands travaux et infrastructures du régime libéral ; eux qui n'ont pas eu la possibilité d'accéder aux informations objectives ou d'avoir eu entre les mains le rapport de Mamadou lamine Loum sur l'état du Sénégal au 1er avril 2000. Nous allons nous essayer, en nous appuyant sur ce rapport, de rétablir la vérité des faits mais surtout d'apporter des éléments de réponse à toute cette nouvelle génération qui se demande ce qu'ont fait les socialistes pendant 40 ans !

Lire la suite...

CADRE DE LUTTE ET D’ACTIONS POUR LA REGULARITE ET LA TRANSPARENCE DES ELECTIONS (CLARTE)/ Dey Leer - Déclaration sur le processus électoral

Envoyer Imprimer

opposition_2Depuis, le 3 janvier 2011, la révision exceptionnelle des listes électorales a démarré sur toute l’étendue du territoire national marquant le lancement du processus électoral en vue des élections générales de 2012. Déjà les prémisses d’une fraude massive, orchestrée par les tenants du pouvoir et sans commune mesure avec tout ce qu’on a connu jusqu’à maintenant, sont visibles.

En effet, de nombreux phénomènes ont été relevés dans divers endroits du pays qui indiquent clairement qu’une fraude massive se prépare par le pouvoir en place. Nous devons nous mobiliser pour mettre à nu toutes les tentatives de perturbation du processus électoral, source de contestations et de conflits dont les conséquences seraient incalculables pour notre pays.

Lire la suite...

Benno Siggil Senegaal - Déclaration du 20 novembre 2010

Envoyer Imprimer

030420101324Réunis en séminaire à Dakar, le samedi 20 novembre 2010, les partis et organisations membres de Bennoo Siggil Senegaal ont eu des échanges approfondis sur :

-       le projet de Constitution soumis à leur appréciation par l’équipe d’experts commis à cet effet,

-       les mesures de gouvernance pendant la période de transition, après l’accession de Bennoo au pouvoir,

-       les alliances et la stratégie électorales.

Lire la suite...

LETTRE OUVERTE DE LA CONFERENCE DES LEADERS DE LA COALITION BSS AU PRESIDENT NICOLAS SARKOZY

Envoyer Imprimer
wadesarkoDakar, le 24 juin 2010
Monsieur le Président de la République,

La République française, dans la plénitude de ses attributions souveraines, a pris la décision d’accréditer auprès du Gouvernement sénégalais, un nouvel Ambassadeur qui prendra fonction le 1er juillet 2010.

Au-delà de l’annonce intempestive de cette nomination, par voie de presse le 6 avril 2010, au terme d’une rencontre entre le Secrétaire général de l’Elysée et le fils du Président Abdoulaye Wade, celle-ci soulève, maintenant qu’elle est officielle, dans la forme comme dans le fond, une légitime suspicion non seulement des acteurs politiques que nous sommes, mais également de l’opinion publique nationale au regard, en particulier, du sinistre plan du Président Abdoulaye Wade.

Lire la suite...

BSS DECLARATION : « MONUMENT DE LA RENAISSANCE AFRICAINE » OU STATUE DE LA MEGALOMANIE WADIENNE ? - PHOTOS MARCHE

Envoyer Imprimer

marche_bss_030410Les Sénégalais, de l’intérieur comme de la diaspora,  sont outrés de voir le Chef de l’Etat s’abriter derrière la noble cause du panafricanisme et de la Renaissance Africaine, pour mener une basse opération de spéculation foncière, et se payer, avec des fonds publics,  une statue à sa gloire personnelle. En effet, nul n’ignore la nature frauduleuse des transactions foncières qui ont permis de financer les travaux de cette statue, dont le coût réel est jusqu’ici objet de contradictions, si l’on se réfère aux propos du Chef de l’Etat,  à ceux de l’entrepreneur, du Ministre de l’Economie et des Finances ou du Ministre de la Culture. La seule certitude, dans cette opération, c’est la spoliation d’un terrain de l’Etat, sans aucune autorisation préalable de l’Assemblée nationale, d’une valeur estimée à plus de 75 milliards de Francs CFA, pour financer un projet dont le coût maximal n’excède pas 12 milliards de Francs CFA, selon les déclarations de l’entrepreneur lui-même, 9 milliards revus à 7 selon les déclarations faites devant les Députés par le Ministre en charge de la culture. Il est tout simplement fallacieux et ridicule pour le Président Wade de chercher à présenter comme une banale opération de « dation en paiement » une monumentale escroquerie réalisée avec un opérateur économique sans scrupule sur le dos du contribuable sénégalais.

Lire la suite...

FACE AUX VIOLENCES PERPETREES PAR LE REGIME DE ME WADE - Benno appelle à une marche nationale

Envoyer Imprimer

marchefss151108 (3)Les leaders de Benno Siggil Senegaal soutiennent que le temps est venu d’arrêter la spirale de la violence dont le régime de Me Wade est l’auteur. Ils appellent à une marche nationale « contre les « violences du pouvoir et à la mobilisation de toutes les forces démocratiques autour d’un large Front pour la défense de la démocratie afin de faire barrage au régime de terreur des Wade et de mettre un terme à la culture de l’impunité et au déni de justice », comme le précise leur déclaration datée du 21 janvier.

Lire la suite...

Page 1 de 2